ExtraWagon - Patchwork Musical Effervescent.
 

En provenance directe de Syldavie, montez à bord de l'ExtraWagon. Admirez sa technologie à l'épreuve du temps, ses finitions en cuir rouge véritable et sa moquette grand luxe. Son personnel qualifié, et équipé de charentaises professionnelles, vous fera goûter ses spécialités musicales typiques, entre tradition et modernité. Instruments traditionnels Syldaves, chants et danses sauront séduire petits et grands. Et comme dit le poète : Shlaben dibe fride bruste ... .

ExtraWagon est un spectacle musical familial, construit autour d'un caddie transformé en véritable instrumentarium ambulant. Flûtes, clarinettes, didjeridoo, rimbatubes et autres percussions ont été fabriqués par les deux artistes, à partir de matériaux de récupération. Ce spectacle, d'une durée de 45 mn, propose une immersion dans un univers burlesque, poétique, et délicieusement surannée. La Syldavie est un pays imaginaire, plutôt rural et pauvre, figé dans les années 70/80, mais désireux de montrer une image de modernité. Le public est accompagné dans ce voyage par le personnel de l'ExtraWagon, deux agents d'accueil approximatifs. On y retrouve Igmâr, impeccable et méticuleux, (mal)accompagné par Georg, loufoque et incontrôlable.

Les musiques de ce spectacle, composées par pierre Blavette et Hadrien Bertonnière empruntent à des styles très variés. Des mélodies moyen-orientales côtoient de la techno, du chant lyrique s'invite dans une gigue apocalyptique, le hip hop se marie avec l'euro dance, pour finir en valse. S'en dégage une impression de patchwork musical effervescent, résolument jouissif. Les textes sont intégralement en Syldave, langue inventée pour l'occasion.

On retrouve dans ce spectacle l'influence cinématographique de wes anderson, mélée à du monthy python et un soupçon du duo Jeunet/Caro. Les coloris vert olive, marron clair, les motifs écossais et le cuir rouge sombre nous transportent dans les années fin 70 début 80, dans une ambiance rétro légèrement "bloc de l'Est".

Les instruments, fabriqués en tubes de plomberie, ressorts, pompe à vélo, tendeurs, pailles ou autre ballon de baudruche surprennent par la qualité des sons qu'ils produisent. Ils invitent les spectateurs à détourner musicalement à leur tour les objets du quotidien, à ouvrir grand les portes de l'imagination et de la créativité. D'ailleurs, le spectacle se conclu par une séance de fabrication d'instrument collective. La relation entre les personnages propose une vision accueillante de la différence, ainsi qu'une invitation à une certaine décontraction vis à vis du regard des autres.